Le temps d’un week-end, Catherine Fontaine et Johan Masseboeuf ouvrent leur atelier de Lorient au public et invitent Marie Thamin à exposer. M. Thamin présentera son livre d’artiste Baraques sur des textes d’Alain Le Beuze. 
Cette initiative prend place dans le cadre de la 15e édition des Ateliers ouverts de Lorient, où 15 artistes ouvrent leur atelier au public sur l’ensemble de la ville pendant deux jours, et exposent peintures, sculptures, photos. Comme tous les parcours, cette manifestation propose des artistes et des styles très variés dans lequel chacun pourra faire ses choix.
Télécharger le dépliant et la carte des ateliers.

A Lorient, le samedi 8 septembre de 14h à 19h, et le dimanche 9 septembre de 10h à 18h.

Le fort de Sainte Marine, à Combrit, organise tous les étés des expositions d’artistes qui ont pour point commun d’être de la région. Ce qui rend ces manifestations relativement disparates, mais on y trouve régulièrement des artistes originaux.
C’est le cas de Philippe Vergoz qui expose une cinquantaine d’œuvres essentiellement des encres et quelques peintures,  un artiste trop discret et délibérément a côté des attendus. « Je balayais souvent dans la maison. Ou devant, écrit-il. C’était pas vraiment une cour, plutôt une matière comme une espèce de ciment. Je crois que je préférais balayer dehors. Une fois je faisais des tas de feuilles et le vent cassait les tas tout le temps. Au bout d’un moment c’était insupportable. J’ai pensé faire balayeur à côté de peintre.[…] Tu en vois des choses quand tu es balayeur… C’est un poste d’observation. » Télécharger notre présentation, ou  prendre connaissance de la variété de ses travaux, encres, peintures, collages, bas-relief, sur flickr, bien qu’il ne s’y trouve pas les plus récents.
Jusqu’au 30 septembre, tous les jours de 14h30 à 18h30 sauf le mardi. Entrée 2 euros (adultes), 1 euro pour les 12-18 ans, et gratuit en dessous de 12 ans. Fort de Sainte-Marine, rue des Glénans, 29120 Combrit.  Tél. 02.98.51.98.88.

A propos de son accrochage intitulé « Où sont les femmes? », le musée des beaux-arts de Brest écrit sur son site interne : « Le musée célèbre ses artistes femmes à travers une sélection d’œuvres spécialement sorties des réserves ». En fait de célébration, il s’agit de trois œuvres seulement signées de V. Molnar, S. Delaunay et M. Pan, plus quelques petites lithographies de S. Delaunay représentant des esquisses de costumes. Le musée se garde bien de le préciser dans sa communication. Et cette maigre sélection est exposée…. sur le palier de l’escalier au premier étage. C’est une bien vilaine façon de célébrer ses artistes femmes…. Doit-on aussi supposer, compte tenu de son absence, que le musée n’a, dans ses réserves, aucune oeuvre de la célèbre artiste bretonne Geneviève Asse ? Et pourquoi les quelques pièces présentées – très belles et qui vaudraient d’être exposées – sont-elles dans les réserves ? Cette initiative vite-faite, qui débutait le 8 mars journée de la femme, donne l’impression que l’établissement s’est donné à très peu frais l’image d’un musée soucieux de mettre les artistes femmes en valeur.  « Cet accrochage est aussi l’occasion de s’interroger sur la place des femmes dans la collection d’un musée », peut-on lire également sur le site du musée qui ne manque pas d’aplomb. On ne s’interroge plus, en tout cas, sur leur place dans le musée des beaux-arts de Brest…. Visible jusqu’au 16 septembre 2018.

Le peintre Pierre Delcourt et la sculptrice Michelle Winckler exposent en duo à la galerie L’Oiseau Sablier à Tréguier. Pierre Delcourt utilise le plus souvent « une palette d’ocres, de terres et de bleu outre-mer déclinés dans une gamme de tons retenus, en essayant de toujours préserver une matière vivante et lumineuse. » M. Winckler travaille le bois et le cristal, ensemble ou pas, souvent dans des formes circulaires.

Samedi 25 août à 18h : vernissage.

Mardi 28 août 10h30 : traces et empreintes, atelier animé par M. Winckler, pour adultes et enfants (à partir de 6 ans). Places limitées.
Mercredi 5 septembre 18h : autour du livre d’artiste, rencontre/débat avec P. Delcourt.
Mercredi 12 septembre 18h : concert surprise et pot de fin de saison.
du 25 août au 12 septembre. Tous les jours, sauf le jeudi, 11h-13h et 16h30-19h30. Entrée libre.
Galerie L’Oiseau-Sablier, 14, rue Saint-Yves, 22220 Tréguier. Tel. 02 96 92 41 90.

Cette manifestation présente les œuvres de deux artistes : Jane Le Guennec et Jean-Marc Thommen.
« Je définirais mon univers comme étant plutôt celui du silence, écrit J. Le Guennec, du mystère et de l’indicible… Le premier de mes désirs est de réussir à donner corps à l’étrange. Révéler une étrangeté, parfois inquiétante… Ainsi vont cohabiter la peur et son antidote, la menace et ses stratégies de protection… (source : BASE/Documents d’Artistes Bretagne). La peinture de J.-M. Thommen est abstraite, gestuelle, graphique. Il combine le collage et des techniques mixtes sur papier, sur toile de lin, sur le mur. De petits formats ou pas. Il dessine aussi. Ses éléments plastiques sont volontairement réduits. Le résultat est rapide, improvisé, dynamique.

Exposition du 28/07 au 23/09, du mardi au dimanche de 15h à 19h et sur rdv.
Abbaye de Coat Malouen, 22480 kerpert. Tél. 02 96 21 49 13 ou 02 96 21 42 33.

A l’occasion de ses 10 ans, la galerie Réjane Louin invite une quarantaine d’artistes, avec lesquels elle a noué une collaboration très régulière ou plus ponctuelle, à créer de manière très libre une ou des œuvres qui traduisent ce que la galerie leur évoque. Des sculptures seront exposées dans l’enclos de l’église de Locquirec.

Du 30 juin au 16 septembre 2018. Vernissage le samedi 14 juillet à 18h. Pendant les vacances scolaires, tous les jours, de 14h à 18h.

Galerie Réjane Louin, 19 rue de l’Église, 29241 Locquirec. Tél. 02 98 79 36 5 ou 06 60 17 54 53.

L’exposition présente 4 sculpteurs contemporains bretons. Pour Bernard San Miguel, schiste, granit, dolérite, sont la mémoire du monde et nous relient à l’origine de la terre. « Flux » de Bruno Guiheneuf est un ensemble d’œuvres caractérisé par des stries parcourant la matière, en l’occurrence la pierre et l’acier, qui laissent deviner des liens avec la nature. Yannick Connan travaille le granit et le bois.  Ses « Érosions », des empilements de granits colorés, parlent elles aussi de l’usure du temps et de la mémoire des matériaux. Michel Thamin sculpte le granit pour en faire des œuvres qui s’apparentent aux totems ou à des stèles. Il les organise en fonction de l’espace qui les accueille.

Du 4 juillet au 29 sept. 2018, Centre culturel Le Cap, 22 rue de la Croix, 22190 Plérin-sur-Mer. Tél. 02 96 79 86 00.
Attention horaires sophistiqués :
– du 9 juillet au 1er septembre : mardi : 14h-18h – mercredi : 10h-12h30 et 14h-18h30 – vendredi : 12h-18h – samedi : 10h-12h30 – Fermeture lundi et jeudi
– du 4 au 7 juillet et du 3 au 29 septembre : lundi et mardi : 15h-18h – mercredi : 10h-12h30 et 14h-18h30 – vendredi : 12h-18h – samedi : de 10h à 17h.

Les tableaux abstraits de Pascal Barat sont à base d’acrylique qu’il travaille de manière particulière.  il peint les fonds avec un chiffon qu’il tapote plus ou moins fort. Ensuite, il gratte. « Je ne peux que taper et griffer ou racler, je ne sais pas faire avec un pinceau », dit-il. Ses sculptures, à la différence des peintures, ont un lien avec la figuration. Voir la video.

Les sculptures de Daniel Jules Roger, ses installations sont toujours à base de papier, éventuellement sur des structures en osier ou en bois. Le papier est durci par un mélange personnel à base d’argile et de colle. Les formes, complexes, ont à voir avec ses souvenirs d’enfance au bord de la Manche et la mythologie de la nature. Voir la video. 

Chapelle des Ursulines, 22300 Lannion. Tél. 02 96 37 99 10. Du 30 juin au 8 septembre.

Juillet et août : du mardi au samedi, de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. De septembre à Juin : du mardi au samedi, de 14h à 18h et les jeudis matin et samedi matin de 10h à 12h30.