Une manifestation hors Bretagne mais qui compte des bretons, avec notamment comme invité d’honneur, Thierry Le Saëc, peintre, graveur à Languidic (56) qui a réalisé un grand nombre de livres dans le cadre de sa propre maison d’édition, La Canopée. Parmi la trentaine d’artistes présents, on note également la présence de :

Et Meutes, de Julie Aybes et Brigitte Mouchel , plasticiennes à Huelgoat (29).

Marie-Hélène Lorcy, graveur à Vannes (56).

Daniel Pean-Leroux, artiste textile, de Vannes également.

Avec des conférences, table ronde, performance, moments musicaux…. Consulter le programme. Les Halles, 14160 Dives-sur-Mer Tel. 06 79 13 08 34.

La Relativité de la matière est une installation de Levi van Veluw mise en place au domaine pour tout l’été jusqu’au 4 novembre. Levi van Veluw est un jeune artiste néerlandais multi-média qui met en œuvre vidéo, installation, photographie et dessin. L’installation propose au premier étage du château, sur 350 m2, une déambulation dans un long dédale de chambres obscures et de corridors qui brouillent les repères habituels à l’espace et au temps.

Portrait carthographique, sculpture de P.A. Remy

Un aperçu de l’installation. L’entrée est limitée à 10 personnes toutes les 20 minutes. Elle est gratuite mais la réservation est obligatoire. C’est aussi l’occasion de visiter le vaste par et ses 33 sculptures contemporaines. Domaine de Kerguéhennec, 56500 Bignan. Tél. 02 97 60 31 84. Horaires différents pour l’intérieur et l’extérieur.

Ronan Descottes réalise des monotypes sur papier en recourant à toutes sortes de techniques, huile, latex…, avec l’utilisation occasionnelle de pochoirs et de décalques ; sa thématique de prédilection tourne autour du visage et du crâne, dans des rapports délibérément ambigus entre apparition et disparition d’éléments susceptibles d’être identifiées, comme si l’action de la mémoire avait altéré toute éventualité de reconnaissance explicite et qu’il s’agissait là de nouvelles formes de « vanité »; plutôt que de figuration, on pourrait plutôt parler dans ce cas de «défiguration » ou de décomposition. Lire la suite dans le book de l’artiste.  (à télécharger)

                                                                                                     

Jane Le Quennec définit son univers « comme étant plutôt comme celui du silence, du mystère et de l’indicible », même si elle dit beaucoup travailler avec les mots et leur aura : «  Le premier de mes désirs est de réussir à donner corps à l’étrange », ce qui inclut une relation avec des phénomènes inquiétants, liés à certaines peurs. La dimension sensorielle de sa démarche est déterminante… Lire la suite dans Arts contemporains en Bretagne, rubrique Installations et interventions in situ, p. 23.

    

L’exposition intitulée « Intérieurs » présente des dessins, peintures et photographies évoquant des espaces intérieurs, réels ou imaginaires, physiques ou métaphysiques… Y participent Léa Bénétou, Jean-Yves Brélivet, Tito Calderon, Benjamin Deroche, Pierre Galopin, Nikolas Fouré, Ron Haselden, Vincent Victor Jouffe, Sharon Kivland, Yves Trémorin.
La plupart de ces artistes sont recensés dans la base Documents d’Artistes de Bretagne, membre du Réseau Art Contemporain en Bretagne qui reçoit le soutien du FRAC, de la DRAC et des collectivités territoriales.
Galerie des petits carreaux, Le Grand Vaupiard, 35800 Saint Briac/Mer. Sur rendez-vous au 06 13 20 61 90.

Le Festival de l’Estran, qui se déroule tous les ans sur les plages de la Côte de Granit Rose, propose une expérience éphémère, au grand air, avec l’art contemporain et des artistes qui jouent avec le vent, les marées, l’eau, les galets. Ils sont de toute nationalité : la sculptrice-installatrice polonaise Kasia Ozga pratique l’humour noir et les collages en trois dimensions pour explorer les expériences entre le corps et l’environnement. Le canadien Mike Schertzer réalise des interventions littéraires dans des lieux publics.
Les artistes sont aussi de toute génération : Les plus anciens comme  le sculpteur d’arbre Xavier Rijs interroge les racines de l’arbre, nos propres racines, le sens de la Nature et les plus jeunes comme Benoît-Marie Moriceau déploie sur l’Ile Ronde des signaux lumineux aléatoires et visibles de jour comme de nuit.Tandis qu’Edgar Flauw (il est breton) conduit ses recherches originales et variées sur le déplacement par glissement sur la mer. Télécharger le programme.

Bernard  Louédin, peintre et graveur, puise ses  thèmes d’inspiration   dans   le   domaine   du   fantastique   et   de   l’onirique ; ses personnages viennent  s’inscrire  dans des environnements imaginaires travaillés dans les détails.

Du 3 novembre au 19 janvier 2019.
Chapelle des Ursulines, 22300 Lannion. Tél. 02 96 37 99 10. 
Du mardi au samedi, de 14h à 18h et les jeudis matin et samedi matin de 10h à 12h30.

Hubert Carré  pratique le collage. Sa démarche relève, selon ses termes, « d’un inventaire critique et ironique de la société, celle du spectacle, mais en tant que rapport anti social entre les images juxtaposées ». C’est donc avec le plus grand soin que Carré rassemble des fragments de texte et d’images provenant de journaux, d’affiches, de tracts… La suite dans Arts contemporains en Bretagne, rubrique Du collage au multmédia, p.15.

     

Depuis quatre ans, L’association Dont Acte – autrement dit Jean-Luc Bourel, peintre, Daniel Kay, poète et essayiste, Catherine Urien, poète et écrivain – organise dans la venelle des Cent Marches, appelée rue Courte, une déambulation libre qui lient les arts plastiques et la parole poétique.

Cette année, huit artistes sont présents dans trois maisons et un jardin : Valérie Guillet, peintre, Stéphane Callouet, peintre, Athali, peintre, photographe, graveuse et céramiste, Catherine Urien, poète et écrivain, Jean-Michel Kerdilès, céramiste et graveur, Jean-Luc Bourel, peintre, Daniel Kay, poète et essayiste, Michel Remaud, peintre qui présentera ses livres d’artistes. Ils sont présents de 15 heures à 19 heures tous les jours, sauf le lundi.

Localiser les Cent Marches. Vernissage le samedi 8 septembre. Les lieux d’exposition sont ouverts à partir de 15h. et un pot de l’amitié y est servi à 18h.

Le temps d’un week-end, Catherine Fontaine et Johan Masseboeuf ouvrent leur atelier de Lorient au public et invitent Marie Thamin à exposer. M. Thamin présentera son livre d’artiste Baraques sur des textes d’Alain Le Beuze. 
Cette initiative prend place dans le cadre de la 15e édition des Ateliers ouverts de Lorient, où 15 artistes ouvrent leur atelier au public sur l’ensemble de la ville pendant deux jours, et exposent peintures, sculptures, photos. Comme tous les parcours, cette manifestation propose des artistes et des styles très variés dans lequel chacun pourra faire ses choix.
Télécharger le dépliant et la carte des ateliers.

A Lorient, le samedi 8 septembre de 14h à 19h, et le dimanche 9 septembre de 10h à 18h.

Ravier du service à décor géométrique, Henriot Quimper, d’après  les dessins de J. Malivel

Jeanne Malivel (1895-1926) initiatrice avec René-Yves et Suzanne Creston du mouvement artistique des Seiz Breur (Les Sept Frères) est au musée de la Faïence de Quimper. L’intitulé du mouvement laisse penser que les deux femmes – J. Malivel et S. Creston – ont été oubliées dans le décompte. Polyvalente, J. Malivel a pratiqué la gravure sur bois, la broderie, la faïence, le vitrail, conçu des meubles et des objets du quotidien. L’exposition donne une bonne idée de l’étendue de ses possibilités et réalisations, de ses capacités d’innovation et de renouvellement de la tradition qu’une mort prématurée ne lui a pas permis de développer. Les Amis du Musée départemental breton ont publié sa correspondance avec la peintre Anne Le Vaillant sous le titre J’étais encore à courir les routes de Bretagne Jusqu’au 29 septembre 2018. Du lundi au samedi de 10 h à 18 h. Musée de la faïence,14, rue Jean-Baptiste Bousquet, Quimper. Tél. 02 98 90 12 72.

L’exposition « Seiz Breur, un art déco breton 1923-1947 » se déroule au musée du Léon de Lesneven. Entre 1923 et 1947, Le mouvement Ar Seiz Breur a fédéré les recherches qui, à  partir de la tradition, ont voulu créer un art breton moderne (illustration, peinture, costume, céramique, musique…). Exposition jusqu’en octobre 2018. Juillet/Août : du lundi au samedi  9h30-12h30 – 14h-18h. Dimanche: 9h30-12h30. Musée du Léon, Place des Trois Piliers, 29260 Lesneven. Tél. 02.98.83.01.47.