Un aperçu de l’exposition, La couleur, la nature et les signes de Jean-Paul Thaéron,  à la Faculté Victor-Ségalen, à Brest. L’exposition sélectionne une cinquantaine de pièces dans 15 ans de pratique, depuis 2004 environ, à travers une multiplicité de supports, tout en laissant une part aux créations liées à ses interventions au conservatoire des Arts et Métiers Multimédia de Bamako et à sa fréquentation de l’art et de l’artisanat africain. Lire la présentation.

Jusqu’au 13 novembre, du lundi au jeudi 12h30-14h et 16h-19h ; le vendredi de 12h30-14h. Espace d’exposition «Les Abords», rez-de-chaussée de la Faculté Victor-Segalen, 20 rue Duquesne, Brest 29000. Renseignements au Service culturel de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO): 02 98 01 63 67 ou service.culturel@univ-brest.fr.

Pierre Delcourt participe à deux événements artistiques à Paris :

– YIA – International Art Fair du 19 au 21 octobre 2018, au Carreau du Temple dans le 4e arrondissement. Le salon propose une sélection d’une soixante de galeries internationales. Le travail de P. Delcourt sera visible sur le stand de la galerie Akié Arichi. Entrée payante.

– L’incontournable salon Réalités Nouvelles du 20 au 28 octobre pour sa 72 édition, au Parc Floral de Vincennes, dédié à l’art contemporain abstrait. Entrée libre.

Multiples of Five, N. Völker

Nils Völker et un jeune artiste allemand dont les installations sont essentiellement faites d’un contenant léger en plusieurs exemplaires et d’une électronique sophistiquée mais discrète, qui vient leur donner vie et mouvement en y réglant la circulation de l’air dans un rythme alterné d’’inspiration-expiration, d’extension-rétention sans violence. L’installation se transforme en une chorégraphie variée qui fait entendre bruissements et frottements. Un travail rigoureux sous des apparences de légèreté.
N. Völker présente deux œuvres dans le cadre du festival Maintenant :
– Paddling Pools, sculptures gonflables plongées dans le noir qui donnent à voir le mouvement de la lumière et des couleurs. Jusqu’au 27 octobre, au centre d’art les 3 CHA, à Chateaugiron (35410).
– Multiples of Five, une haute colonne de sacs, prête à s’envoler. Jusqu’au 24 novembre, au Grand Cordel à Rennes.

« Portrait de famille » à la galerie Oniris est une exposition des travaux récents de Didier Mencoboni qui comprend des toiles, des œuvres sur papier et des sculptures. D. Mencoboni travaille sur des supports (toiles, soies, papier, bois) et avec des matériaux variés pour ne pas se figer dans des habitudes. Il produit des séries de tableaux abstraits toujours très colorées auxquelles il donne des titres comme …Etc…, ou Les piles, Les étagères, Les projections, Les soies…

Jusqu’au 3 novembre 2018. du mardi au samedi de 14h à 19h. Attention : la galerie est fermée du 15 au 22 octobre pendant sa participation à la foire parisienne Bienvenue Art Fair 2018.
Galerie Oniris, 38 rue d’Antrain, 35700 Rennes. Tél.  02 99 36 46 06 ou 06 71 633 633.

T. Le Saec vient de publier 9 urbaines, son dernier livre d’artiste avec des poèmes inédits de Guillevic (1907-1997). Les poèmes sont accompagnés de sept bois gravés de T. Le Saëc. L’ouvrage est tiré à 20 exemplaires, les cinq premiers incluent également une suite des sept bois gravés.

Format : 38 x 28 cm. Prix : 600 € et 1000 € avec la suite des 7 bois gravés.

Thierry Le Saëc, Éditions de la canopée , Kergollaire 56440 Languidic. Tél. 06 27 12 46 64 ou 02 97 65 21 13.

 

 

 

 

Jean-Paul Thaéron expose dans l’espace « Les Abords » de la Faculté Victor-Ségalen, à Brest. La manifestation s’intitule La couleur, la nature et les signes. La salle des Abords est grande et permet une sélection représentative des différentes facettes de l’oeuvre de J.P. Thaéron : peintures, sculptures en bronze et en acier inoxydable poli miroir, tissus brodés réalisés en collaboration avec des artisans de Bamako au Mali, dessins au laser sur métal… 

Vernissage le jeudi 11 octobre, à partir de 18 heures. Du 9 octobre au 13 novembre, du lundi au jeudi 12h30/14h et 16h /19h ; le vendredi de 12h30 /14h.
Espace d’exposition « « Les Abords », rez-de-chaussée de la Faculté Victor-Segalen, 20 rue Duquesne, Brest 29000. Renseignements au Service culturel de l’Université de Bretagne Occidentale (UBO): 02 98 01 63 67 ou service.culturel@univ-brest.fr.

L’association CACTUS débute sa deuxième saison (2018-2019) avec l’une de ses manifestations intitulée Artistes@home, des expositions chez l’habitant à Quimper. CACTUS promeut des artistes qui vivent en Finistère avec des solutions nouvelles pour remédier à l’absence de lieu d’exposition à Quimper. Les choix effectués montrent la diversité des pratiques et mixe les générations.
Benoît Andro confronte la peinture de musée avec l’imagerie actuelle, publicitaire. Jean-Jacques Banide expose des photographies, témoignage d’un peuple nomade thaïlandais contraint à la sédentarisation. Les dessins de Frigo  au crayon de couleur mettent en scène un bestiaire inspiré d’images populaires. Nathalie Gaouyer combine peintures, collages numériques et photographiques. Le travail d’Henri Girard sur la trace s’apparente à celle de l’archéologue et Danièle Muguet s’est emparé de la souplesse plastique et des émotions portées par les textiles.

Tout savoir sur la manifestation et les artistes, sur l’association, et pour consulter le plan des expositions. Les vendredi 12, samedi 13, dimanche 14 octobre 2018, de 14h à 19h. Vernissage Samedi 13 à 19h30, salle des Grands Projets (Est du Théâtre de Cornouaille, esplanade F. Mitterrand, Quimper).

Guillaume Castel, sculpteur, utilise principalement l’acier, mais aussi le béton, le bois, les galets, matériaux bruts ou forgés. Ses sculptures, monumentales  pour  certaines,  sont  en  général créées  en  fonction  du  lieu  d’accueil.  Cette année, l’une d’elle, Nori comme le nom de l’algue, est venue prendre place sur les parvis de la cathédrale de Treguier. L’année dernière, une autre, Samare, s’est installée à la gare de Morlaix.

Patrice Pantin, dessine de manière très personnelle. Il pratique le dessin par incision. « Mon cutter est un scalpel ». L’incision accroche la lumière. Il travaille souvent sur de grandes feuilles, des formats dans lesquels je peux, dit-il, me sentir physiquement pris, mais sa démarche va vers la simplicité : « J’émets des notes les plus ténues possible, un son quasi continu que je distords le moins possible. »

Du 6 octobre au 25 novembre 2018, les samedis, dimanches et jours fériés, et tous les jours,( sauf les mardis) pendant les vacances de Toussaint ; de 14h à 18h. Galerie Réjane Louin,19 rue de l’église, 29241 Locquirec. Tel.06 60 17 54 53.