Focus

Photo/graphismes du 6 avril au 11 juin 2017 à Plélo (22)

 

Photo-graphisme Y. Jousse et M. Le Claire

 mt -galerie, galerie nomade, présente un travail à quatre mains en  noir et blanc sur le thème de la nature : la mer, les arbres, la roche.  Yves Jousse, peintre, prolonge les photographies de Jean-Michel  Le  Claire. Une fusion entre la photographie argentique et le  graphisme.  Yves Jousse  utilise de préférence sanguine, fusain et  pastels. Il vit  et travaille en Saintonge (Aquitaine) et en Inde. Jean-  Michel Le  Claire est photographe. Il vit et travaille à Port-Louis  (Bretagne).  Outre leurs travaux en commun, chacun mène, de son  côté, sa  propre démarche. Ferme Auberge La Ville Andon, 22170  Plélo.  Ouverte les vendredi, samedi, dimanche. Tél. 02 96 74 21 77

 

Brigitte Mouchel à la médiathèque de Douarnenez  du 7 au 25 mars 2017

 

Une attention éperdue aux enfants. B. Mouchel

Dans le cadre du Printemps des poètes, Brigitte Mouchel expose ses livres d’artistes et ses affiches-poèmes à la médiathèque Georges Perros, place de l’Enfer à  Douarnenez {29}

Brigitte Mouchel est tout à la fois plasticienne et écrivaine, attentive au monde contemporain. Elle pratique le collage qu’elle veut représentatif d’une réalité complexe et difficile à appréhender. Côté plastique, elle réalise des dessins-collages à partir de photos découpées dans la presse, fragments du monde et de son actualité. Dans ses écrits, elle assemble des paroles entendues, des extraits de discours politiques, des traces de toutes sortes…. Soucieuse  de la place de l’artiste dans la société, elle est engagée dans plusieurs associations culturelles qui croisent des préoccupations artistiques, sociales et politiques.


Marie-Michèle Lucas expose à l’artothèque de Brest à partir du 2 février 2017

 

L’exposition états de mer téléphonés présente un travail réalisé par Marie-Michèle Lucas – une artiste brestoise – en relation avec sa résidence à Ouessant en janvier 2015.

Le travail de Marie-Michèle Lucas, qui prend des formes variées et imprévues, est souvent en relation avec les environnements naturels ou habités. Cette exposition comprend 16 dessins qui sont des relevés d’observation, une vidéo, et 4 capsules sonores. Elle s’articule autour du lien que les îliens entretiennent avec ce qui se passe sur la mer ou au-delà. Une présentation aura lieu le jeudi 2 février de 17H30 à 18H30.

Musée des Beaux-Arts de Brest,  galerie de l’artothèque, du 2 février jusqu’au 30 avril 2017.

 

Un paysage qui change : quelle place pour les arts visuels ? le 21 janvier 2017

 

L’association les Moyens du Bord propose une journée de réflexion sur les arts visuels et invite tout un chacun à apporter son regard et ses idées. Le matin, échanges en groupe autour de différents thèmes. L’après-midi, restitution des groupes de travail et débat. A 15h30 un atelier est ouvert pour des expérimentations graphiques et la petite édition militante.
Gratuit et ouvert à tous.
Inscription au 02 98 88 25 62 ou lesmoyensdubord.mdb@gmail.com

Samedi 21 janvier de 9h à 17h30 – au Cloître-Saint-Thégonnec (29)

 

Petits formats et œuvres sur papier, galerie Oniris à Rennes, jusqu’au 17 janvier 2017

 

  Comme Chaque fin d’année, l’exposition « Petits formats et œuvres sur papier » de la galerie  Oniris met en avant des œuvres sur papier, des gravures et des sérigraphies à des prix plus  abordables que les œuvres sur toile. Les artistes de la galerie étant internationalement connus, les prix restent évidemment en rapport.  Mais rien n’empêche de se faire plaisir au moins  visuellement, car quel que soit le support, les œuvres sont de qualité.

 Exposition du 10 décembre au 14 janvier 2017

Oniris, 38 rue d’Antrain, 35700 Rennes,du mardi au samedi, de 14h à 19h.

 

F. Dufayard, céramiste, expose dans son atelier à Rennes, jusqu’à la fin de l’année

 

dufayard-f_ceramiqueFrançois Dufayard travaille la céramique depuis bientôt 40 ans. Elle réalise des pièces uniques et son travail au pinceau, entre technique orientale traditionnelle et recherche contemporaine, témoigne de son intérêt pour la céramique asiatique.

Exposition à l’atelier jusqu’au 31 décembre 2016, sur rv uniquement :

15 Bd Franklin Roosevelt, 35200 Rennes

 

J.Y. Bocher à Quimper {29} du 2 au 4 décembre 2016

 

jy-bocher_2015Peintre abstrait, JeanYves Bocher, selon ses termes, travaille dans l’instant, le  spontané; ce qui me préoccupe dit-il, c’est l’aléatoire et l’inattendu. La réalisation d’une toile n’est pas le résultat d’esquisses ou de dessins préalablement réalisés, mais une entreprise qui prend forme sur le champ et qui donne naissance à l’œuvre immédiatement avec ses réussites mais aussi ses défauts. Je prends ou je laisse, dit-il. Le résultat : des toiles, souvent colorées, d’une grande variété.

JY Bocher expose à la boutique de BOcarré,  spécialisée dans le recyclage de voiles de bateau pour l’ameublement.

7bis rue Salonique, à Quimper {29}. Tél : 09 81 32 82 26.

 

Le sculpteur Michel Thamin à Douarnenez, jusqu’au 15 décembre 2016

 

thamin_douarnenez_dec-2016

L’exposition présente différentes facettes du travail de Michel Thamin :  des pierres levées, comme des vestiges intemporels et silencieux de la présence humaine; des galets fendus et gravés à l’intérieur qui seront redéposés dans leur site d’origine; enfin, les « lithoglyphes », boîtes de pierre dont le contenu est annoncé par un petit signe énigmatique. Le visiteur est invité à en soulever le couvercle…

Centre André Malraux, 88 rue Louis Pasteur, 29100 Douarnenez.
Du mercredi au dimanche, de 14h à 18h.

 

 

L’artiste américaine Sheila Hicks, à Ouessant du 25 octobre au 3 janvier 2017

 

sheila-hicksLe restaurant Ar Piliguet sur l’ile d’Ouessant expose quelques œuvres de S. Hicks, une artiste américaine prolifique qui vit à Paris et expose dans le monde entier. Depuis les années 60, elle tisse des œuvres colorées, sculptures, panneaux, rideaux, colonnes, à poser, accrocher, suspendre… une créativité sans limite dans les formes et dans les dimensions qui utilise laine, soie, et coton.

Les œuvres choisies pour le restaurant seront sûrement de taille raisonnable. Pour ceux qui n’ont pas la chance d’habiter Ouessant, départ en bateau du Conquet ou de Brest tous les jours (et retour bien sûr). le restaurant est ouvert tous les jours, midi et soir.

 

Exposition « Sortir de la réserve », collection de l’artothèque de Brest. Jusqu’au 19 novembre 2016

 

Isis, Aurélie Nemours. Sérigraphie.

Isis, Aurélie Nemours. Sérigraphie.

L’artothèque de Brest propose en prêt une collection de 1100 œuvres, en grande majorité des gravures sur papier (les estampes) mais aussi des photos, des dessins, videos et sculptures, représentatives de l’art contemporain et de ses différents courants.

Pour mieux faire connaître sa collection, l’artothèque a choisi d’exposer ses acquisitions des dix dernières années, mêlant les artistes travaillant en Bretagne, les artistes français et internationaux.

C’est à la Maison de la Fontaine, 18 rue de l’Eglise, Brest Recouvrance.

Du mardi au samedi, de 14h30 à 17h30. Tél. 02 98 00 88 67

 

L3V livres d’artiste les 1er et 2 octobre 2016, à Arradon (Morbihan)

 

livres-pauvres_mt-galeriemt-galerie, galerie nomade, s’installe le temps d’un week-end dans l’atelier de la plasticienne Bénédicte Hubert-Darbois pour présenter ses livres d’artiste. Une collection ‘hors commerce’ où l’écriture rejoint l’intervention originale d’un plasticien, ou l’inverse, juste pour le plaisir des rencontres et des échanges. Un ensemble de 240 L3V qui propose des œuvres très différentes et qui reflète la sensibilité des duos d’artistes.

atelier de Truhélin – Les 1er et 2 octobre, de 14h à 19h
chez Bénédicte Hubert-Darbois
27, route de Bourgerel, 56610 ARRADON, près de Vannes.
mt-galerie – 06 78 76 54 34 –
Bénédicte Hubert-Darbois : 06 61 40 61 37. Pour venir à l’atelier Truhélin

 

Cristina de Melo : travail sur le tressage
Cristina de Melo, Kreutzer, 2004, tressage bande magnétique et partition, 19 x 35 cm.

Cristina de Melo, Kreutzer, 2004, tressage bande magnétique et partition, 19 x 35 cm.

dfùfksùskùfsfksùfksùfks

Cristina de Melo conjugue ses passions pour la poésie et la musique. Elle procède volontiers par un tressage de lettres, de mots, voire de notations musicales, qui s’entrelacent à la manière d’une texture polyphonique très serrée. Les œuvres qui se réfèrent à des pièces musicales entrecroisent fragments de partition et bandes magnétiques.

 

 sdjqmdqmdjqdlqjdlqjdlqjdlqjdqdjlqdjl

dsdsdsdsd

Exposition « Naissance du blanc » – Nathalie Fréour à Landevennec (29)

 

Loire, 1983, pastel, acrylique, 16x25

Loire, 1983, pastel, acrylique

Cette exposition associe les pastels de Nathalie Fréour et des poèmes de Gilles Baudry pour évoquer l’abbaye de Landevennec et son environnement naturel. N. Fréour utilise des pastels à l’huile, ou l’acrylique, sur papier d’Arches, Richard-de-Bas, de soie ou Japon marouflés sur toile. Sa technique inédite donne à à la fois matière et transparence à son travail. Cette collaboration a donné lieu à un livre aux éditions CRER.

L’exposition dure jusqu’au 30 septembre 2016 ; vous avez le temps, mais ne la manquez pas. A coté de la boutique de l’abbaye (Presqu’ile de Crozon), entrée libre, 10h – 11h et 14h30 – 18h.

 

Exposition  » Jardins Marins » de Marion Zylberman 

Marion Zylberman expose « Jardins Marins » aux Jardins de Kerdalo, à Trédarzec (près de Tréguier, Côtes d’Armor) au bord de la rivière du Jaudy. Jusqu’au 15 septembre 2016.

Nuits_Marion ZylbermanA noter la sortie incessante de son livre « Haïkus de la Mer », en collaboration avec Alain Kervern (textes), aux éditions Géorama : quelques pluies, quelques vagues et autres nuages et grains.  Au passage, un rappel pour « Nuits d’Ouessant », paru l’année dernière chez le même éditeur et toujours disponible en librairie.

Marion Zylberman anime également un nouvel atelier de dessin de nuit,  depuis le haut du phare d’Eckmühl de Penmarc’h, le 11 août . Places limitées. S’inscrire auprès du Vieux Phare (02.98.58.72.87).

Exposition « Les Choses Importantes » de Gilles Guias

Le thème des tableaux de Gilles Guias, c’est une silhouette d’homme dont on comprend au fil de cette répétition/variation qu’elle est la recherche de ce qui caractérise l’humain, l’universel incarné. Entre art abstrait et figuratif, il déclare : « Ce qui m’intéresse, c’est le silence » ; silence et solitude se dégage effectivement de ses peintures. Pour Gilles Guias, le travail artistique doit produire de l’émotion et de la réflexion.

Exposition « Les Choses Importantes » de  Gilles Guias du 9 juillet au 7 septembre 2016, au Château de Beaumanoir à Evran (35). Vernissage le samedi 9 juillet à partir du 14h30. Entrée gratuite à l’exposition sur rv. au 06 32 31 58 37.


Exposition « Méandres » de Annelise Nguyên

L’espace culturel Lucien-Prigent à Landivisiau (29) poursuit sa politique d’exposition exigeante avec les œuvres sur métal de la sculptrice Annelise Nguyên. Avant de pratiquer la sculpture sur métal, Annelise Nguyên a travaillé comme Compagnon du devoir dans une fonderie de bronze et une chaudronnerie d’art, puis comme soudeuse dans l’aéronautique.

Fluidité - Annelise Nguyen

 « Les pièces se font au fur et à mesure, écrit-elle. Je cintre l’acier à froid,  au marteau, comme un chewing-gum, pour le mettre en forme. Puis, je  le soude pour lui donner sa rigidité.»

 Une impression de légèreté et  d’apesanteur  émane  de  ses œuvres.  Ses sculptures récentes sont construites en tiges d’acier soudées. « Les  formes cherchent à jouer avec la lumière, le  mouvement, les sens. Les  dernières pièces révèlent les circulations de courants dans l’eau, dans  l’air, autour et à travers nous. »

Espace Lucien Prigent, rue du Manoir à Landivisiau (29), du 28 mai au 24 juillet 2016.
les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches, de 14 h à 17 h 30. Entrée libre.


Deux sculpteurs – 9 mai 2016

À la fois peintre et sculpteur, Jean-Pierre Deguillemenot a trouvé dans le verre le matériau qui lui permet de jouer sur les rapports entre opacité et transparence, couleur et matière. Il réalise des pièces uniques, et collabore parfois à des projets architecturaux. Ses sculptures sont en verre fusionné (plaques ou morceaux), thermoformé avec des inclusions d’émail ou d’oxydes métalliques, comme des strates recomposées.

Maryline Le Gouill est céramiste. Elle utilise l’argile qu’elle assimile aux principes de la nature car, pour elle « faisant appel aux quatre éléments fondamentaux, la terre, l’eau, l’air et le feu, l’art de la céramique est symbole d’harmonie ». Son approche de la matière tient d’une démarche alchimique, même si ses symboles restent personnels.


Un lieu d’exposition – 12 avril 2016

A Quimper (29), le musée départemental breton est installé dans le Palais des Évêques agrandi, restauré et reconstruit jusqu’au milieu du XIXe siècle. Y sont présentées ses collections d’archéologie, d’art ancien et d’art populaire. Mais le musée organise aussi régulièrement des expositions d’artistes finistériens contemporains (graveurs, céramistes…). Les œuvres, selon une scénographie devenue courante, sont partiellement réparties dans les salles d’exposition permanente. Les thèmes ou les techniques choisis créent des liens entre passé et présent.


Deux galeries – 3 mars 2016

Le Rayon Vert à Nantes est une galerie associative dont la mission est de faire découvrir la diversité des démarches dans l’art d’aujourd’hui et d’en permettre l’accès à tout amateur ou curieux. Elle expose des artistes déjà reconnus ou de jeunes talents, et toujours des oeuvres originales, abordables pour les collectionneurs ainsi que pour un large public. En fin d’année, elle organise une grande exposition de petits formats – 750 en 2015 ! – pour tous les goûts et tous les budgets.

Philippe Théallet à Quimper (29) propose à la vente des peintres du XXe essentiellement bretons, mais aussi un ensemble permanent de céramiques de Quimper anciennes, des expositions ponctuelles de céramiques contemporaines et des sérigraphies – à un prix très abordable – créés par les artistes.


Focus artistes – 9 février 2016

Les toiles de Jacky Lézin regorgent de références à l’univers de la machine et aux objets mécaniques. Passionné de jazz,  il multiplie les allusions aux appareils qui émettent du son. Il a un sens de l’accumulation et de la disparité des éléments juxtaposés qui s’apparente à l’esprit du collage. Mais c’est vers la dimension du rêve qu’il oriente son travail, dans des toiles qui foisonnent de couleurs et de mouvements. (rubrique Du collage aux multimédias)

 Gwenaëlle Magadur travaille essentiellement sur le geste et sur son rythme. Il s’agit  pour elle de « trouver la ligne, l’effacer, la retrouver. Trouver un rythme, un équilibre dans  la composition d’une branche, d’une feuille ».

 Sa fascination pour le mouvement l’a tout naturellement amenée à se confronter à  l’univers musical, afin de mettre en évidence des jeux de couleurs et des gestuelles  propres à différents instruments, dans des peintures acryliques, encres, gouaches  réalisées durant les concerts.
(rubrique La figuration revisitée)

 Actualités des galeries – 9 janvier 2016

 La galerie de F. Hameury à Lanmeur (29). Le sculpteur François Hameury s’est doté de sa propre galerie : un espace rénové de 300m2 à côté de son atelier où il peut librement exposer plus de 20 ans de travail. Ses sculptures sont souvent en mouvement, car dit-il, il a du plaisir « à trouver des équilibres impossibles avec des matériaux contraires, des volumes qui s’opposent  dans la dynamique ».

 La Boucherie à Saint Briac (35) est, comme son nom l’indique, une  ancienne boucherie. Elle expose une palette variée d’artistes travaillant différentes techniques : peinture, photo, sculptures, assemblages…. Ils viennent d’horizons géographiques différents, et on y trouve quelques noms bretons.


Actualités des artistes – 27 décembre 2015

Brigitte Dautrême joue sur la transgression des catégories et la séparation trop théorique entre le figuratif et l’abstrait. Elle préfère se situer au point de jonction entre les deux : « Au départ de ma démarche il y a le croquis rapide de paysages (espaces, ciels, landes…) pris sur le vif. Puis je les traduis dans mon atelier par de grands aplats de formes, couches de peinture superposées où la figuration n’est plus reconnaissable mais reste essentielle ».  (dans la rubrique Entre figuration et abstraction)

Philippe Vergoz travaille sur la vibration parce que, selon lui, la vibration relie tout ; il explore toutes les pistes permettant de tisser des liens et des oppositions entre l’ombre, la lumière le geste et la surface : « À force de recherche, les connexions se font d’elles-mêmes, je finis par mémoriser les gestes et un alphabet de formes me permet d’exprimer l’instant présent sur la toile ». (dans la rubrique L’abstraction du lyrisme à l’épure)


Actualités des galeries – 7 décembre 2015

Ouverte au mois de juin, l’ARTQUEST galerie de Paimpol (22) se présente comme une galerie d’art contemporain et de curiosités. Elle mélange artistes de Bretagne et d’ailleurs – connus ou moins connus – tableaux et objets inattendus. Jean-Louis Cleret, le propriétaire, entend  offrir à ceux qui n’ont pas l’occasion de se rendre dans les expos d’art contemporain (ou qui n’osent pas) différentes visions artistiques actuelles. Compte tenu de sa carrière professionnelle et de ses goûts personnels, J.L. Cleret « baigne dans l’art » depuis 40 ans. (dans la rubrique Lieux d’exposition)


Actualités des artistes – 23 novembre 2015


Jean Grisot
inscrit sa démarche dans l’esprit du « Land-Art ». Au cours de  multiples marches dans ses lieux de prédilection, il fait des relevés, opère des  prélèvements, « prend des notes » visuelles. Cela se traduit par des bandes de  papier (de 12 cm. de large sur des longueurs qui peuvent aller jusqu’à 100 mètres)  déroulées sur le sol, puis peintes. Ses dernières réalisations, « suite des paysages »,  sont des tableaux fortement imprégnés des légendes et de l’histoire des lieux du  centre Bretagne.
(dans la rubrique la figuration revisitée)

Béatrice Roux cherche à traduire les variations de la lumière selon des techniques très variées, avec le corps comme dénominateur commun : « Mon travail pictural et sculptural s’est toujours articulé autour du corps, à travers des installations, des performances, avec des médiums différents (peinture, craie, acrylique sur support toile/papier, terre grillage fillasse, corps…) ».
 (dans la rubrique L’abstraction, du lyrisme à l’épure)

Olivier de Coux se confronte principalement au métal et explore l’espace en suivant les multiples possibilités offertes par la ligne. Ses sculptures sont basées sur des formes géométriques élémentaires. (dans la rubrique La sculpture)

Dans les sculptures métalliques de Jos Graignic, « trois recherches sont privilégiées, écrit-il, l’univers coloré et poétique du cirque (les funambules), la beauté des poissons (bar, saint-pierre) et le non figuratif d’inspiration taoïste sur les molécules et des chromosomes ». Graignic travaille ainsi sur les notions de fluidité, de circularité et de rondeur.


Actualités des galeries – 11 octobre 2015

L’Ère du Temps est galerie associative dans l’ancienne école des filles de Locquirec (29), mise à disposition par la commune. En toute indépendance, la galerie accueille l’art contemporain dans toute sa diversité – figuratif, abstrait, géométrique ou pas, sculptures, peintures, gravures…-  pour répondre aux attentes de publics variés. Les artistes gèrent eux-mêmes leur exposition.

La galerie UpArt à Brest, qui se définit comme une « galerie d’art et d’objets d’art », expose aussi bien des peintres que des sculpteurs-céramistes, des artistes œuvrant dans les nouvelles technologies ou des photographes, tous travaillant en Bretagne. Dans le même quartier, toute proche : la Maison de la Fontaine et, au passage, le petit jardin des explorateurs.


Actualités des artistes- 10 septembre 2015

Avant de pratiquer la sculpture, Annelise Nguyên a travaillé comme Compagnon du devoir dans une fonderie de bronze et une chaudronnerie d’art, puis comme soudeuse dans l’aéronautique. Elle a réalisé plusieurs sculptures de plein air en plat d’acier cintré à froid, soudé et galvanisé. Une impression de légèreté et d’apesanteur émane de ses œuvres qui prennent volontiers un aspect aérien. Ses sculptures récentes sont construites en tiges d’acier soudées, au chalumeau pour les plus fines, à l’arc ou à l’argon pour les grosses sections. Elle a aussi conçu des pièces de mobilier intérieur sur mesure, en tôle ou fil d’acier soudé et patiné, notamment des lustres. (rubrique « La sculpture »)


Pour Yann Queffelec, la relation avec le paysage, plus particulièrement celui  des côtes maritimes, est devenue de plus en plus essentielle, en tant que    source de création plastique. Ses peintures se caractérisent par des contrastes  extrêmement affirmés entre le noir et le blanc, avec des transitions finement  nuancées de multiples qualités de gris.
Les oppositions donnent ainsi plus d’intensité à ses paysages marqués par une  élimination quasi radicale de toute couleur.


Actualités des galeries – 9 septembre 2015
Des galeries que nous n’avions pas encore recensées :

Le Gai Sabot (Audierne, 29) présente essentiellement des artistes contemporains du Finistère sud. Ancienne boutique (comme son nom l’indique), elle dispose de 4 salles, ce qui lui permet d’exposer en permanence les artistes de la galerie et en même temps, chaque été, un artiste invité dans une exposition temporaire.

La Maison de la Fontaine (quartier Recouvrance à Brest, 29) une ancienne maison en pierres aménagée pour des expositions d’art contemporain sur ses deux étages, tout en lui laissant son charme de vieille demeure. En profiter pour faire le tour du petit jardin des explorateurs juste à côté dont la passerelle offre une belle vue sur la rade et le château de Brest.

Actualités des artistes – 19 août 2015

le travail très varié d’Élisabeth Couloigner témoigne de son intérêt pour la calligraphie et le travail sur la lettre qu’elle décline de manière particulièrement inventive. Elle a également réalisé plusieurs livres d’artiste dont la plupart sont sans texte, notamment la série « Liber Végétalis » basée sur le langage plastique lui-même plutôt que sur le langage écrit. (dans la rubrique La dimension de l’imaginaire)

Georges Le Fur pratique essentiellement la gravure sur bois qui lui permet « de se battre physiquement avec la matière ». Ses thématiques sont l’exil, l’exode, le nomadisme, ce qui l’amène à traduire graphiquement tantôt la foule, tantôt l’isolement. S’il peut être considéré comme un artiste engagé, ce n’est pas à travers un parti politique qu’il agit, mais au nom d’un ancrage social, comme lorsqu’il intervient en tant qu’artiste dans les prisons en se confrontant à une réalité aussi lourde que douloureuse. (dans la rubrique L’artiste au cœur de la société)

Michel Politzer accorde une place primordiale à l’énergie, au geste, mais aussi à la trace et au signe. Très présente dans ses sculptures, la figure humaine intervient de manière plus ou moins explicite dans son oeuvre picturale qui défie toute appartenance à une catégorie. Tout se passe comme si ces figures, parfois tout juste esquissées, étaient prises dans un réseau de forces qui les entraînent dans un tourbillon de formes et de couleurs. (dans la rubrique La figuration revisitée)

Actualités des galeries – 12 août 2015

La toute nouvelle galerie Plein jour à Douarnenez (29) est une initiative de deux artistes Alexandra Duprez et Jean-Pierre Le Bars. Ils souhaitent présenter divers aspects de l’art d’aujourd’hui avec un goût prononcé pour l’art brut et l’art concret et géométrique, un goût tout à fait en phase avec leurs propres univers.

La mairie de Pontivy (56) a transformé les anciens Bains-Douches en un lieu dédié à l’art contemporain. Le hall d’exposition au rez-de-chaussée propose les œuvres d’un artiste en résidence sur place, et d’autres sélectionnées par le centre d’art contemporain de Kerguéhennec (56). Le lieu est ouvert certains jours ; contacter la mairie : 02 97 25 00 33.

Dans un bâtiment conçu par l’architecte Christian de Portzamparc, Les Champs Libres à Rennes regroupe trois entités de la ville : Bibliothèque, Espace des sciences et Musée de Bretagne, dans l’idée d’établir des échanges entre culture, sciences et sociétés. Le musée de Bretagne organise fréquemment des expositions d’art contemporain.

Actualités des artistes – 1er août 2015

La figure humaine est au centre du travail d’Alexandra Duprez, souvent fragmentée, un peu comme dans la peinture aborigène d’Australie à laquelle elle s’est vivement intéressée. Mais elle s’offre aussi à de multiples interactions avec des éléments de natures diverses issus du monde animal, végétal, minéral. Cela crée d’énigmatiques rencontres d’images que le spectateur interprète à sa guise. (rubrique « La dimension de l’imaginaire »)

Le graveur Erik Saignes pratique principalement l’eau-forte et la pointe-sèche ; sa démarche tend vers une figuration stylisée qui cherche à révéler et à mettre en valeur ce qu’il nomme les petits riens de son environnement végétal et aquatique. Un autre aspect de son travail qu’il désigne sous l’expression « paysage sans nature » s’oriente plus franchement dans le sens de l’abstraction. (rubrique « La figuration revisitée »)

Depuis 2012, Catherine Lavallade base son approche de l’abstraction sur une recherche autour de la musique. Elle a suscité des peintures à l’huile et à l’acrylique, des dessins au fusain, aux feutres, à l’encre, en relation avec un répertoire classique et contemporain varié (Chopin, Debussy, John Cage…). (rubrique « L’abstraction, du lyrisme à l’épure »)

Actualités des artistes – 25 juillet 2015

Jean-Claude Faujour travaille volontiers à partir de signes et de symboles qu’il reprend plastiquement et qui deviennent le fondement d’un langage personnel tout à fait singulier. (rubrique « La dimension de l’imaginaire »)


Dans les toiles d’Angèle Dehec, lignes et couleurs semblent  intimement liées à sa perception du ciel et de l’océan. Intensément  intériorisée, sa vision de la nature communique au spectateur un    sentiment de plénitude méditative.
(rubrique« L’abstraction, du lyrisme à l’épure »)

 

Les thématiques de prédilection d’Yves Marion sont la mer, les côtes et les hameaux de Cornouaille, des scènes de la vie portuaire, des villages de campagne, mais également des natures mortes, des piétas… Il les transcrit avec un rythme pictural d’une grande vivacité ; ainsi quelques traits ou taches stylisés suffisent pour composer une toile et évoquer la nature la plus brute de son sujet.
Dans les encres sur papier de Marion Le Pennec, des éléments de figuration côtoient, de manière plus ou moins explicite, d’amples gestes graphiques qui semblent liés à la respiration.
Dans la démarche de Jean-Luc Le Balp, le dessin et la figuration se sont peu à peu effacés pour donner naissance à une œuvre basée sur une confrontation de formes, de matières, de couleurs et de textures plus ou moins accidentées. Il stimule ainsi son imaginaire visuel tout à la fois librement et rigoureusement, comme s’il cherchait à capter au plus près les vibrations du matériau.
Selon l’expression de Françoise Monnin, Gwenaël Salaün « célèbre la fertilité du chaos » dans ses toiles et ses œuvres sur papier; le résultat est souvent violent, radical et sans concession, avec des images renvoyant à des tonalités affectives très diverses, voire divergentes ou discordantes, qui s’interpénètrent ; elles sont traduites comme dans un état d’urgence et de fébrilité et s’imposent avec une grande force.
(tous ces artistes sont dans la rubrique « La figuration revisitée)

D’origine portugaise, installée depuis 2012 à Tréflez, Inês Ferreira recherche la dimension contemplative de la sculpture, en particulier lorsqu’elle la situe dans des lieux spirituellement chargés comme les chapelles bretonnes. Sophie Franck ne cherche pas à dompter la matière minérale mais à en révéler ce qu’elle possède de plus organique. Ses sculptures donnent une impression de force tout en laissant pressentir failles et ruptures potentielles. (rubrique « La sculpture)

Actualités des galeries – 19 juillet 2015

L’Autre Rive est un endroit original situé dans la forêt de Huelgoat (29) : un café librairie (5000 livres quand même, tous domaines) et cybercafé, avec une petite restauration maison à toute heure qui plait beaucoup aux tripadviseurs. C’est un lieu convivial pour se poser (et y revenir) qui propose beaucoup d’animations tout au long de l’année, pour se détendre ou réfléchir ensemble. Parmi les animations, des expositions d’artistes souvent voisins et toujours de Bretagne.

L’atelier-galerie L’éphémère dans la petite cité historique de Port-Louis qui vaut une visite. Depuis un an l’atelier est animé par un collectif d’artistes – photographe, auteur, musicien, peintre – qui ont décidé de contribuer à l’animation de la ville et de la rade de Lorient, dans un esprit ouvert, constructif et détendu. L’animation prend différentes formes : festivals, cartes blanches, concerts, arts de la rue et expositions bien sûr.

La  galerie Le Rohan à Landernau (29) ouverte cet été et gérée par la mairie en partenariat avec le FRAC Bretagne. La mairie entend bénéficier des flux de visiteurs attirés par le fonds d’art contemporain Hélène&Édouard Leclerc pour faire vivre (culturellement et économiquement) la ville qui dispose, il est vrai, d’un beau patrimoine architectural. La première exposition a été organisée en partenariat avec le FRAC.  Elle ne compte que 2 peintres travaillant en Bretagne (N. Fedorenko, A. Leocat) sur 14 sélectionnés, en grande partie étrangers. Espérons que la galerie s’ouvrira davantage aux artistes contemporains de la région et aux femmes artistes.

La Galerie Louis Rançon située en plein centre historique de Rennes (35) à côté du Parlement. Elle est spécialisée dans le XIXe, début de siècle jusqu’aux années 40 et dans l’école bretonne.

Actualités – 18 juin 2015
Vous trouverez de nouveaux artistes sur le site  :

Claire Brugnon de Chavagnac, Nathalie Fréour, Marie-Gilles Le Bars dans la rubrique « Entre figuration et abstraction »,
Valérianik Herkimer, Jean-Pierre Le Bars, Marie-Hélène Lorcy, dans « L’abstraction, du lyrisme à l’épure »
Jean-Jacques Dournon, Gérard Pihou dans « La figuration revisitée »,
Daniel Tihay dans la rubrique « La sculpture »,
Alain Le Hérissé, Brigitte Mouchel, Ghislaine Lejard dans « Du collage au multimédia ».

Et de nouveaux lieux d’exposition :

Chez Jeannette à Pont-Croix (Finistère), La Chapelle des Ursulines à Lannion (Les Côtes d’Armor) et le Naïa Museum à Rochefort-en-Terre (Morbihan).