Expositions – Actualités

Le fil de Viviane Rabaud

Viviane Rabaud travaille avec des fils, de la ficelle, des chutes de tissus, auxquels elle ajoute parfois un peu de mécanique. Ses installations occupent avec justesse tous les supports : mur, couloir, espace ouvert, barbelés, plan d’au… Elles s’adaptent avec souplesse, sans violence, aux espaces qui les accueillent, mais ne s’y fondent. Elles accrochent nécessairement le regard, notamment par la couleur. Elles sont de dimension modeste ou monumentales, tiennent dans la main ou s’imposent, avec quelque brins ou des kilomètres de fil…

Dans une démarche participative, V. Rabaud travaille avec les gens, les habitants d’un quartier, d’un bâtiment, des élèves, qui, avec elle, détricotent leur vie, la rembobinent, lui confient un moment leurs rêves, et lui fournissent la matière de ses installations. Avec elle, ils créent des espaces collectifs quotidiens, des liens. Ils se retrouvent artistes. Souvent les mots, dits, racontés, viennent appuyer le sens des œuvres.

« Dans un processus de création humble, sensible, je donne corps à des matériaux et objets anodins,  écrit-elle, en les détournant de leurs usages habituels. Ayant comme préoccupation principale l’idée de rencontre, de rendre compte, l’envie de « lier » et de « créer du lien ».