Expositions – Actualités

Océane Madelaine, céramiste

Dans sa manière d’explorer les potentialités de la céramique, Océane Madelaine intègre souvent une forme d’écriture (on peut notamment y déceler des liens avec l’art d’un Cy Twombly) ou de la calligraphie. Elle l’insère avec délicatesse dans le traitement des couleurs qui semblent parfois avoir traversé les épreuves du temps, ce qui leur donne une apparence de fragilité. La plupart de ses créations sont utilitaires, tout en invitant celui qui se sert de tels objets à prendre le temps de les contempler en déchiffrant les multiples réseaux de signes et de formes qu’ils font apparaître, souvent comme en transparence : « Il est primordial pour moi, dit-elle, de donner forme au bol, à l’assiette, au pichet… Peut-être parce qu’ainsi les mains – tant les miennes que les vôtres – se relient à une histoire de l’objet qui vient de si loin, de cette époque étrange où les sociétés devenues sédentaires inventèrent les contenants d’argile…Peut-être aussi parce que je veux croire au miracle simple d’une table dressée avec sollicitude, et que le fait de créer des petites séries de pièces utilitaires est ma manière d’honorer l’espace de la convivialité. Peut-être encore parce que je ne connais guère de geste plus émouvant que celui des paumes entourant un bol comme pour y trouver abri et réconfort ».