Philippe Vergoz expose ses encres à Quimper, dans un endroit particulier : la galerie du Centre d’accueil médico-psychologique pour adultes Roger Gentis. « J’expose, dit-il, un extrait des 501 miniatures que j’avais faites en lien avec les 501 personnes sans abri mortes en 2016, en France. Dans cette présentation, j’ai exposé en majorité, le verso des miniatures, c’est à dire, le nom des personnes, leur âge et le lieu du décès.
Le texte que j’ai mis sur facebook, qui accompagne l’affiche de l’expo, est une page d’un livre de R. Gentis (projet Aloïse) qui est un des initiateur de ce genre de structures, ou il y a entre autre des ateliers d’art-thérapie et de musico-thérapie. Cette page me parle bien…”
Rencontre avec l’artiste le 9 avril de 15h30 à 17h00. Exposition jusqu’au 16 avril, du lundi au vendredi 9h – 18h.
Galerie du CAMP Roger Gentis, 4 allée Marc Elder, Quimper.

« Pendant 20 ans j’ai récolté ces fragments textiles sur les côtes de Bretagne et d’ailleurs, explique C. Borne. J’ai écarté de mon regard le plastique, pourtant bien présent sur le rivage. Cette matière particulièrement indésirable ne m’inspirait pas. Puis, je me suis dit qu’il fallait peut‐être que j’arrête de faire l’autruche et que je porte un regard sur cette réalité. Ce déchet a aussi des choses à nous dire. Ont émergé Les Indigènes du 7e Continent. Ce peuple habite les contrées plastiques et nous renvoie à notre inconséquence. Sa présence est le miroir de notre surconsommation galopante et de notre incapacité à gérer les déchets. Le visiteur est invité à circuler entre objets, images, abstractions géométriques répétitives, accumulations étranges […] appropriations plastiques […] afin de laisser émerger un imaginaire ludique mais aussi inquiétant. » Tout savoir sur l’exposition.

Du 23 mars au 19 mai 2019, du mercredi au dimanche, de 14h à 19h. Vernissage vendredi 22 mars à 18h30.  Visites commentées samedi 23 mars à 15h, mardi 9 avril à 12h30, dimanche 19 mai à 15h.

Galerie du Faouëdic, Hôtel de Ville, Bd du Gl Leclerc. Lorient. Contact : ambressollier@mairie‐lorient.fr / 06.80.67.43.35.

Un petit rappel : Pierre Delcourt expose à Lannion, à la Chapelle des Ursulines jusqu’au 30 mars, ses peintures et livres d’artiste autour du poète Kenneth White et des haïkus de Taneda Santoka. Voici une petite video de l’exposition où son travail se développe dans un bel espace pour vous inciter à y aller… ou vous consoler de ne pas pouvoir : https://youtu.be/GN6bi0uTvjQ

Du 2 février au 30 mars, les mardi, mercredi et vendredi : 14h à 18h. Les jeudi et samedi : 10h -12h30 – 14h -18h. Entrée libre. Chapelle des Ursulines, place des Patriotes à Lannion, 22300.

« Le temps laisse choir de petits poucets derrière lui… » C’est le titre de l’exposition qui se compose de séries peintes sur sachets de papier. Kathy  Diascorn  conçoit  ses  installations  comme  s’il  s’agissait  d’improvisations musicales. Elle se sert en particulier de sachets ordinaires  qu’elle  recouvre  de  bleu  ou  de  goudron et en rajoute  éventuellement  de  manière  continue  tout  au  long  de  l’exposition.  C’est  donc  un  travail  en expansion,  non  figé,  jamais  fini, sujet  à  de  multiples  formes d’assemblage,  dans  un  esprit  ludique.
«Les  peintures  sur  sachet  sont réalisées  en  séries  ou  suites  en  atelier,  puis  déplacées  à  l’extérieur explique-t-elle. Dehors,  je  cherche,  j’improvise  dans  des  sites  toujours  changeants ».
Du 17 mars au 13 avril 2019, mardi, jeudi, vendredi, samedi de 14h30 à 18h30.
Galerie Ombre et lumière, 49 rue Georges Clemenceau 35400 Saint-Malo / Saint-Servan. Tél. 06 32 86 19 94.

Claude Briand-Picard oeuvre sur papierLa galerie Réjane Louin propose une rétrospective du travail sur papier de Claude Briand-Picard, à Paris, au salon Drawing Now Art Fair, le salon du dessin contemporain dans sa 13e édition.
Depuis les années 1970, Claude Briand-Picard expérimente dans ses dessins la matérialité du monde par l’usage d’objets de notre quotidien. Il s’approprie tout : feuilles de papier calque, cartons d’emballage, pages de journaux, papiers peints, auto-collants plastiques, adhésifs etc. sont ses matériaux privilégiés ainsi que les cotons-tiges, bouchons, sacs plastique, allumettes, végétaux, etc. C’est aussi une façon de voir différemment ce qui nous entoure, un travail, une réflexion sur notre environnement.

Du 28 au 31 mars 2019. Entrée 16 euros. Carreau du Temple, 4 rue Eugène Spuller, 75003 Paris.

Else Viane art sonoreC’est la première exposition personnelle en France de l’artiste sonore belge Els Viaene (née en 1979), intitulée “Aural Landscape”, avec à découvrir notamment son installation “Vibrant Matter” qui transforme une feuille de papier en paysage mouvant  traversé de craquements telluriques. 
L’exposition réunit trois installations. Par le biais du son du papier qui se froisse, ou de celui de cloches associé à une carte marine, l’artiste réussit à créer un univers poétique lié au voyage et à l’exploration d’espaces naturels. Els Viaene utilise le son comme un déclencheur d’imaginaire lié à des lieux et des époques que l’on ne connaît que par leur représentation visuelle, littéraire ou sonore. Cette exposition est dédiée à la notion de paysage sonore et à l’évocation de la nature par le son. Tout savoir sur l’expo et l’artiste. 
Vernissage le jeudi 7 mars en présence de l’artiste à partir de 18h30.
Du jeudi au samedi de 14h à 18h et le dimanche de 15h à 18h.
Le Bon Accueil, lieu d’arts sonores, 74 canal Saint-Martin 35700 Rennes.