Focus

Art, environnement et écologie : Emmanuelle Briat

Pratiquant une forme de land art, Emmanuelle Briat ramène des végétaux dans son atelier, divers types de bois (merisier, érable, orme, platane, if), voire des feuillages fanés, explorant aussi bien les racines que les troncs et les branches des arbres. es œuvres (qui incluent dans certains cas des scénographies in situ) sont parfois délibérément éphémères, laissant agir le temps. Par exemple à partir de lierres en suspension, elle tisse des sphères végétales. Tirant parti de la tension des lianes, du cercle du houx, du tissage du phormium, elle fait en sorte que les matériaux naturels se plient à ses gestes, cherchant avant tout à saisir et accompagner le rythme de leurs mouvements : « La nature me dicte, je suis guidée par la forme du végétal […]. Mon objectif est la mise en relation de l’art et de l’environnement, de l’homme et du végétal : créer un dialogue par et pour le végétal ».